EDITO D'ORVA 2 - AVRIL 2017

 

Ainsi nous nous retrouvons,
rêveurs avisés…

 

 

 

 

- Nom : Orva

- Métier :  Prophétesse des étoiles

- Ambition : Faire entendre ma voix

Depuis notre dernière entrevue,

vous avez plongé corps et âme au sein d’une aventure qui est encore loin de vous avoir révélé tous ses secrets.

Et j’entrevois avec délice vos regards émerveillés, et vos pupilles scintill…

 

(Range ton violon, et arrête de surjouer!) 


Hum… Quoiqu’il en soit, de nombreuses choses se sont produites. Et pas moins de 4 épisodes vous ont été dévoilés.

Vous l’avez compris, ce qui se joue à présent, ce n’est ni plus ni moins que le sort de la terre entière.
Nous avons pu découvrir que sous ses allures d’adolescent ordinaire, Loïss cache un lourd passé, et une souffrance plus lourde encore. Nous avons assisté aux prémices d’un rapprochement entre deux âmes blessées.

 

Père et fils ont appris à se redécouvrir, avant que…

 

Et qu’au-delà du monde connu, pendant que les terriens s’agitent comme des fourmis, je poursuis une toute autre quête auprès de mes pairs...

 

Loïss comprendra-t-il enfin ce que je tente désespérément de lui révéler ?

Qu’adviendra-t-il d’Eric… Qui est responsable de la lobotomisation d’André?

 

(Où elle a appris ce mot ? - Je veux pas savoir…)

 

Bien sûr, je pourrais tout vous révéler… Mais alors, quel serait l’intérêt du voyage ?

Je brûle de vous voir vibrer à nos côtés, et de découvrir vos impressions…

 

(Voilà… Tu vois quand tu veux… Conclus maintenant!)

 

PARTICULIÈREMENT

 

(Euh… ?)

 

À propos du sale caractère de mon frère.

 

(Arrête. Ca. Tout de suite!)


 

 

La question qui dérange !

- Il faut qu’on parle, Aréis.
- Qu’est-ce que je fiche là ?

 

- Tu ne peux continuer ainsi… 

- Qu’est-ce que tu veux, Ven ?

 

- Pourquoi t'es toujours vénère ? 


Le maître de Mars fixe l’impudente,
semble prendre le temps de la réflexion…

Inspire profondément en élargissant ses narines…
Et tourne les talons.
 


 

Soyez certains que nous nous retrouverons rapidement, chers rêveurs !

Écrire commentaire

Commentaires : 0